immobilier, retour sur les faits

Retour sur les faits.

Lorsque que je suis arrivé à Bordeaux il y a maintenant 4 ans, j’avais pas mal de choses à finir de régler la première année. Tenter de faire survivre ma société dans l’internet (le site commentkonfait.com puis TutoMotion).

Souvenez-vous, je me suis lancé dans le tuto vidéo en 2008, mais les banques ne voulaient pas me financer parce qu’il comparaient ça à un jeu vidéo sans intérêt, et les investisseurs (de vieux banquiers pleins de poussière ou des maçon qui ont réussi dans leurs vie) se disaient que le « tuto vidéo », c’est inutile et que les lignes internet ADSL ne sont pas assez puissantes pour afficher de la vidéo sur un ordinateur. Et a cette époque, je leurs parlais de vidéo sur mobile grâce à la 4G qui allait arriver…

Amandine finissait de se dépatouiller de sa procédure prudhommale (gagnée depuis), n’a pas trouvée de travail tout de suite et lorsqu’elle a eu son CDI à mi temps, son salaire était inférieur de 74€ par rapport au prix de la crèche qui gardait Louis.

Donc j’avais pas le coeur à me remettre dans l’immobilier à ce moment là.

1 an plus tard, je décide de fermer ma société dans l’internet puis me reposer le cerveau pendant une petite année. Une sorte de détox cérébrale quoi…

Mais ne pouvant finalement rester sans projet, j’ai décidé de m’amuser à répondre à cette question:

Y’a t’il une différence entre le « JE » (mon corps) et le « MOI » (mon être) ?

Ouais, j’ai besoin d’occuper mon esprit. En fait, si je ne le fait pas, j’ai l’impression d’être claustrophobe. Je trouve que la planète est trop petite et j’étouffe.

Lorsqu’un claustrophobe se trouve dans un espace confiné, il détourne son attention sur une pensée. Et si la pensée est suffisamment dense, il arrive à maitriser sa phobie.

L’idée de la question « y’a t’il une différence entre le je et le moi », c’est de comprendre le fonctionnement du cerveau.

Je ferait un article sur le sujet (ou une série parce que le thème est complexe), mais globalement, y’a un truc qui me chiffonne. On parle toujours de son cerveau comme une sorte d’appareil technologique.

C’est lui qui comprends, qui réfléchit, c’est lui qui ordonne a vos muscles de réaliser une action, et pourtant, on ne remercie jamais personne en s’adressant à son cerveau.

Exemple :

Dis à ton cerveau de me passer le sel. Le cerveau comprend l’intention, réfléchit vite, envoie des impulsions électriques à tes muscles et passe le sel au cerveau de son interlocuteur…

Un Homme (même les animaux je pense), considère sa personne dans l’entièreté, sa voix, ses yeux, ses bras, ses organes et… son cerveau…

C’est ce qu’on appelle la conscience. Il semblerai donc que le cerveau ne soit qu’un appareil, une sorte de muscle qui arrive à prendre votre personne dans l’ensemble vous projetant ainsi que vous êtes conscient de votre existence.

Vous voyez que la question est super complexe, mais j’a adoré l’étudier.

Quelle rapport avec l’immobilier ?

En fait, le chemin parcourut à travers les livres, articles, vidéos, reportages autour de ce sujet m’a déjà permis de mieux comprendre comment utiliser mon cerveau pour optimiser ma vie (et notamment dans l’immobilier). D’ailleurs, le livre « Pouvoir illimité » de Anthony Bobbins serait un bon début pour vous lancer sur le sujet.

Mais j’ai aussi pu découvrir les conférences tedX qui sont d’excellents moteurs de motivation personnelle. Ces vidéos et d’autres sur d’autres sujets traités par des gens comme Jacques Attali, Etienne Klein, Luc Ferry, Idriss Aberkane, vous permette de voir le monde différemment, réfléchir différemment, prendre vos décisions différemment. Ce que j’ai fini par appeler : « la logique inversée« .

Pour moi, la logique inversée, c’est prendre un sujet à son arriver et retourner vers le début. Une sorte d’arbre décisionnel mais en commençant par les branches pour cheminer jusqu’aux racines.

Exemple :

Vous voyez une Porsche derrière une porte automatique vitrée chez un concessionnaire. Vous pouvez l’acquérir puisqu’elle est en vente. En tout cas, si ce n’est pas vous qui l’achèterez, quelqu’un d’autre le fera à votre place. Donc comment avoir ces 60.000€ pour repartir avec les clés ? Si vous regardez de votre point de vu, vous vous dites, bah je fais un emprunt, j’économise, je fais des heures supples et dans 15 ans, je pourrais repartir avec.

Mais là, vous avez fait le chemin en partant du mauvais point : Vous.

Il fallait partir de la Porsche.

Le gars qui est ressorti avec, d’abord, il a fait un chèque, avant, il a serré la poignée de main du vendeur, avant il a pissé, avant il s’est levé, avant il a reçut un virement sur son compte de 80.000€, avant il a vendu un appartement, avant il a acheté un appartement….

Refaites vous le film et vous verrez que vous n’étiez pas sur le bon trottoir. Continuez de marchez mais le chemin à prendre n’est plus le même.

Placez votre cerveau dans le bon état d’esprit, et il travaillera pour vous !

Je me suis donc dis que ma sté dans l’internet était fermée, on avait passé une année assez difficile avec Amandine, maintenant il était temps d’acheter la Porsche. Enfin, de se remettre dans un état d’esprit de conquête quoi…

Donc vers le mois de septembre 2015, je me remets à l’immobilier que j’avais abandonné depuis 2012.

Je commence à regarder le marcher Bordelais, puis je tourne dans les quartiers en spirale géographique, puis j’étends ma zone de recherche à 10 – 15 – 30 km à la ronde, et je tombe sur un secteur intéressant : LIBOURNE.

Pourquoi acheter un appart, quand je peux acheter un immeuble ?

Mon raisonnement n’est pas si con !

En fait, je passais mon temps à rechercher des appartements à acheter pour mettre en location. Si on prends un exemple à 70.000€, je vais passer 3 semaines à rechercher la bonne affaire. Mais en fait, rechercher un immeuble 700.000€ ne me prends pas plus de temps. Si le ratio de rentabilité est le même, pourquoi m’emmerder à voir petit ?

Du coup, je me suis mis à la recherche d’immeuble. Pas de petites unité, bien évidement, toujours de belles structures pour avoir une belle rentabilité et un patrimoine plus important.

Comment votre cerveaux peut-il fonctionner pour vous en immo ?

Si tenté qu’on comprenne un peu certain de ses mécanismes, c’est un outil qui peu se révéler surprenant et redoutablement efficace dans l’immobilier (et dans d’autres trucs aussi mais restons concentrer).

On verra ça dans un prochain article.

immobilier, retour sur les faits

Laissez un commentaire constructif, je zappe direct les commentaires de merde...

%d blogueurs aiment cette page :