Première séance de sport ! J’suis mort !

Top départ !

Le cardiofréquencemètre est posé sur le thorax et le téléphone connecté au tapis via l'application.

J'ai paramétré l'application pour consommer 1350 kcal dans la semaine et comme on est déjà mardi, l'application m'a programmé la séance N°5 de la catégorie "calories burn" (c'est d'l'anglais, tu peux pas comprendre).

Ventilateur allumé pour une légère brise, photo de moi avant le drame tête haute narines dilatées.

C'est parti !

 

Je m'attendais pas à ça.

Un vrai régal ce nouveau jouet. Moi qui ne suis pas un fou de sport, je prends du plaisir. On débute la course lentement, 4 km/h environ, puis on augmente gentiment la vitesse et l'inclinaison.

A 2% d'inclinaison, on retrouve les sensations de la route. Sur un tapis, à 0% d'inclinaison, la course est facile puisque le tapis roule sous vos semelles et vous pousse la jambe. Mais en augmentant à 1 ou 2%, l'inclinaison est imperceptible et il faut plus d'énergie comme si on devait pousser le tapis.

Power song dans les oreilles, (c'est encore de l'anglais), je m'applique à ma séance programmée. Plusieurs vitesses et plusieurs inclinaisons me passent sous les chaussures mais la cadence reste toujours la même. Impossible de tricher. La séance est programmée pour des phases d'efforts plus ou moins importants mais sur une moyenne de 8,4 km/h.

 

Petit moment de mou pendant la séance.

Dans les 10 premières minutes, je me sentais bien. Course agréable, effet "waou" de mon nouveau jouet. Entre 10 et 20 min, je commence à entrer dans le game. Je transpire quoi.

A 30 min, les phases de montée ou d'augmentation de vitesse me rappellent que cet appareil n'est pas qu'un gadget.

A 35 min, je commence à prendre un coup au moral. Comme un con, j'ai pensé : "merde, j'en chie non ?".

Vers 45 min, j'en chie.

En fait, ce qui est génial, c'est que l'application vous donnes des news sportives pendant votre course. Genre à 15 min à cette vitesse, elle me dit que je viens d'égaliser le record du monde...

... du 1500 m nage libre.

J'étais prêt à arrêter et aller boire une bière mais je me suis dit que si je devais courir à côté du record man qui nage dans un canal de 1500m, on serait arriver en même temps. Pouaaa la honte (pour lui).

A 22 min, j'avais déjà presque plus de souffle et en fait, je venais d'égaliser le record du monde d'apnée statique ! BOOM !

Je décide de baisser la cadence du tapis à 4 km/h et inclinaison à 0% pour récupérer un peu. Les calories continues à se cramer et finalement, je n'ai pas quitté la séance. Je reste motivé. Je ré-augmente la cadence et l'inclinaison. Je reste en récupération active à 4% d'inclinaison pour 5 km/h pendant la phase programmée à 8 km/h pour 7% par l'appareil (phase qui dure 5 min).

Ayé, je me sent mieux, je reprends le programme pour les 5 dernières minutes, 8,4 km/h pour 6%.

J'ai pas fait une perf de fou, mais j'ai couru tout de même 50 min ! Pour une reprise, c'est pas si mal quand même. Ca fait 4 ans que j'ai pas couru !

Fin de séance.

J'ai pris une gifle mais je suis content tout de même. Je suis en eau ! Je regarde mes stats. Bon, pour l'ancien Pompier de Paris que je suis, ce n'est pas très révélateur mais le footing n'a jamais été mon fort. Je me démerdais mieux en grimper de corde, gym et tout ce qui se fait en poids de corps.

Résumé de la séance, 50 min de course soit l'équivalent du mon temps moyen passé en une semaine d'aller-retour dans les transports domicile-travail.

5,1 km parcouru. Pas grand chose finalement, mais l'application me motive en me disant que j'ai couru plus que la hauteur du Mont Blanc. Sympa quand tu penses qu'il faut de l'entrainement, du matériel haute techno et 3 jours de pallier...

Et le plus important, j'ai cuit 407 kcal soit... 1 milkshake de 40cl chez Mc Do. Putain, je vais regarder les milkshake différemment maintenant...

 

Une application mobile bien faite.

J'ai zappé de faire un screenshot (c'est aussi de l'anglais) pendant la séance. En fait, on a une vision globale de la course avec en jaune, le tracé de vitesse et en blanc le tracé d'inclinaison. Un curseur avance pour nous informer de notre emplacement dans la course.

Un bouton pause, un visuel de la durée instantanée ainsi que de la fréquence cardiaque et des petites notifications "news" en fonction de l'avancement.

A la fin, on passes au stats.

Résumé rapide mais intéressant. 6km/h de moyenne, 8km/h max, 9,48 min au km (y'a du boulot), 4% d'inclinaison en moyenne et 9 au max, 236 m de côte sur toute la séance, fréquence cardiaque moyenne de 142 /min et 164 au max.

Sur la page d'accueil, j'ai un résumé de mon objectif de la semaine. J'ai cramé 407 kcal soit 30% de mon objectif de 1350 (ce qui représente la valeur d'un repas diet de régime soit 1 repas éliminé). Allez, il me reste plus que 943 kcal.

Je ne pourrais modifier mon objectif que Lundi prochain.

 

Récompense !

Maintenant que j'ai gagné 407 Kcal, je peux me faire une petite récompense ! Allez, réfléchissons... Ha oui, ça correspond à 1 doigt de Chivas 18 ans d'âge et une petite pincée de cacahuètes !

Nan, je déconne, je passe à la séance de gainage l'histoire de tendre un peu les abdos pour réussir à fermer le dernier bouton du jean...

C'est parti pour 5 répétitions de 1 min d'effort sur 30 sec de repos. Putain, j'ai fini en flaque...

Petit étirement sans douleur à la fin, je coule encore. 1h40 min de séance. Finalement, un vrai bonheur.

Maintenant, une douche fraiche, passage des vêtements à la machine pour demain et salade de tomates pour pas niquer mon effort. Une pomme coupée en forme de soleil aspergé d'un filet de citron jaune et parsemé de cannelle en dessert. Non pas parce que c'est ultra détoxifiant et bon pour la santé, mais parce que j'adore ça !

Mot de la fin, ou presque...

Bonne sensations sur cette première séance. Pour un faitnéant comme moi, je n'ai plus de raison valable pour ne pas aller courir. Qu'il pleuve, qu'il vente ou qui neige, l'appareil est juste à côté de mon canapé. D'ailleurs, un peut envahissant dans le salon, mais c'est le seul endroit disponible chez moi.

L'appli mobile est motivante, elle permet de suivre ses perfs et stats mais il y a encore mieux : le coatch en ligne qui mérite vraiment de s'y attarder.

Je vous prépare un article dessus.

En attendant vous pouvez accéder à ma stat de séance en cliquant sur ce lien.

 

Première séance de sport ! J’suis mort !

Laissez un commentaire constructif, je zappe direct les commentaires de merde...

%d blogueurs aiment cette page :