SMP Racing aux 24h du Mans 2018 !

Mon Frère préféré, mécano chez SMP !

(et comme ma femme est née à le Mans, j’adore les voitures et les rillettes)

J’aime bien les sport mécaniques et particulièrement le sport automobile. Alors puisque mon Frère (pas le gros, l’autre) est un mécano de compète et que ma femme est née au Mans, bah j’ai un peu suivi la voiture 17 de la Team SMP Racing pilotée par Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan et Stéphane Sarrazin lors des 24h du Mans 2018

Pour avoir discuté un peu de son travail autour d’un apéro, on se rend vite compte du boulot colossale d’une écurie. Y’a pas qu’un mec qui tient le volant et roule sur un circuit avec une voiture qu’il a acheté la veille quoi… Il faut préparer les bagnoles, les réparer quand elles se crash pour les remettre sur piste rapidement ou pour la course suivante (voir les photos du triple loops d’Isaakyan un peu plus bas dans l’article)

Les 24h du Mans, c’est pas rien comme compète.

C’est les trois 8 comme à l’usine (d’où les 3 pilotes).

Petite vidéo de la LMP1 17 à l’arrêt pipi

Ha ouais hein… c’est pas le garage Renault du coin !

SMP Racing ?

SMP Racing est présent en championnat du monde d’endurance depuis 2014 en GTE am et LMP2 mais cette année, c’est avec ses deux BR1 que la fabrique de pilotes russes se lance en LMP1 pour les 24h du Mans.

Le fondateur de SMP, Boris Rotenberg, homme d’affaire russe co-fondateur et co-propriétaire de la banque SMP, pote de Poutine est également présent dans le monde du foot avec l’équipe du Dynamo de Moscou.

Je suis à 2 mains du Président Russe !

Nan mais sérieux, on s’arrête 2 secondes… Dans cette théorie du petit monde qui dit que nous ne sommes qu’à 6 mains les uns des autres, il me suffirait de passer un courrier à mon Frère pour qu’il le passe à Boris pour qu’il le passe à Vladimir Poutine ou inversement si Poutine a un truc secret à me dire…

Pouaaa comment je comprends trop pourquoi je suis tellement important pour vous !

Revenons à nos missiles (je parle des voitures).

Je déconne pas avec mon Ami de toujours : Vladou.

L’équipe de la LMP1 n° 17 s’était bien placée pour le départ de la course en 3ème place. Cette place qui a été conservée jusqu’à la sortie de piste au virage “Porsche” vers 23h par Matevos Isaakyan faisant le bonheur de la Team Rebellion Racing prenant la 3ème et 4ème position.

Après avoir improvisé de la mécanique d’urgence avec des pièces de secours pendant près d’une heure, Isaakyanet redémarre mais après quelques tours de roues, des étincelles ont jaillit de la cloche de boite et pour éviter que la voiture ne prenne totalement feu, le pilote a du abandonner son véhicule.

On le voit dépité d’ailleurs.

 

Décidément, le sort s’acharne sur Matevos Isaakyan qui lors de sa course à Spa a fini en triple loops dans les décors. Impressionnant !

Allez, un petit coup de polish sur la voiture et hop, direction les 24h du Mans !

 

En tout cas, félicitations à la Team de mon Frangin parce qu’ils ont maintenu leur place pendant 8H et c’est pas 8h avec le bras sur l’accoudoir et un Monster Energy dans le porte gobelet direction Pornichet  !

 

 

 

 

 

 

Enjoy Frère !

 

SMP Racing aux 24h du Mans 2018 !

Laissez un commentaire constructif, je zappe direct les commentaires de merde...

%d blogueurs aiment cette page :